Conseils pour les traducteurs indépendants

Comment déterminer ses tarifs?

Une des questions majeures que je me suis posée quand je me suis mise à mon compte était : combien dois-je facturer mes traductions?

J'ai commencé par faire quelques recherches, contacter d'autres traducteurs, regarder sur leurs sites, mais les tarifs allaient de vraiment bon marché à vraiment très cher. Mais au moins, j'avais une fourchette de prix. Et puis, j'ai regardé tout ce problème de tarif d'un autre angle...le mien. J'ai arrêté de penser comme une cliente (Waouh, c'est vraiment pas cher! Impossible, hors budget!) et me suis mise à penser comme une professionnelle qui offre un service.

Alors, avec un bout de papier (un gros bout de papier) et un stylo, je me suis assise et ai dressé la liste de mes dépenses mensuelles...les factures, le loyer, la nourriture, un petit extra pour mes activités et mes petits plaisirs ainsi que ce que j'aurais aimé mettre de côté chaque mois pour les cadeaux et mon avenir. Une fois un total obtenu, j'y ai ajouté le pourcentage qui allait partir à notre très cher gouvernement, les impôts et les cotisations.

Vous obtenez un chiffre qui montre combien vous devez gagner par mois pour vivre. Mais en tannt que traducteur, vous ne demandez pas à vos clients un salaire mensuel, vous leur facturez le travail qu'ils attendent de vous, pas plus, pas moins, ce n'est pas leur problème si vous prenez un mois pour traduire quelque chose qui aurait dû vous prendre un jour ou deux. Alors, l'étape suivante a été de trouver combien de mots je pouvais traduire, réviser, et corriger en un mois. Je n'ai pas traduit pendant un mois pour le savoir, j'ai juste traduit pendant une heure et puis avec un petit tour de magie mathématique (les mots traduits en une heure x heures que je passe à traduire dans le mois*) j'ai trouvé combien de mots je pouvais traduire en un mois. J'en ai fait de même avec les révisions et les corrections.

Tout ce qui me restait à faire, était un autre tour mathématique (combien je dois gagner chaque mois / Nombre de mots que je peux traduire/réviser/corriger en un mois) et j'avais devant les yeux mes tarifs au mot source.

J'ai ensuite simplement vérifié de bien me trouver dans la fourchette de prix que j'avais trouvée au début de mes recherches, et c'est tout.

* CHOSES A GARDER A L'ESPRIT :
En tant que traducteur indépendant, vous ne passez pas tout votre temps de travail à traduire, réviser et corriger. Il y a également beaucoup devotre temps pris par la recherche de clients, la manutention de votre site et de vos réseaux sociaux, et beaucoup d'autres choses. Alors quand vous calculez combien de mots par mois vous pouvez traduire, n'oubliez pas que tout votre temps de travail ne sera pas consacré à la traduction pure.

Deuxième chose, quand vous travaillez sur des documents courts, ça ne change pas grand chose, mais quand vous travaillez sur de plus longs documents, la différence peut être énorme! N'oubliez pas que dans le service de traduction, la révision et la correction sont inclues! Vous devez en tenir compte dans votre tarif, si non, quand vous serez en train de réviser ou de corriger votre traduction, vous serez en fait en train de faire du bénévolat. Et ne pensez pas que vous pouvez vous passer de ces étapes. Ca arrive aux meilleurs d'entre nous de sauter une phrase, un paragraphe ou pire, de laisser des coquilles, de mal orthographier ou conjuguer un mot. Ces étapes vous permettrons d'en corriger la plupart!

Si vous avez des questions, ou si vous souhaitez obtenir de l'aide à mettre en place vos tarifs, n'hésitez pas! Je revendrai vers vous au plus vite!